Discours d’ouverture du Séminaire : Mise en place du SIAO 75 et avenir du GCSMS

Bonjour,

Vous trouverez ci dessous le discours prononcé par 2 membres du Bureau du Groupement associatif, lors de l’ouverture du Séminaire du SIAO 75 qui s’est tenu le 13/11/18 au Palais de la Femme, concernant la mise en place du SIAO 75, conformément à la loi ALUR, dont la gestion va être confiée au Samu Social de Paris.

discours ouverture séminaire SIAO-Avenir

 

 

présentations Séminaire SIAO 75 : Pouvoir d’agir, Participation et Implication des Personnes hébergées/accompagnées

Bonjour,

Nous vous remercions pour votre participation active lors du Séminaire du SIAO 75 qui s’est tenu le 13/11 dernier au Palais de la Femme.

Nous remercions également les personnes invitées qui ont animé les ateliers et la table ronde.

Vous trouverez ci dessous les 3 présentations qui ont été faites :

Présentation Alain Bonnami

Pouvoir d’agir, Participation et Implication des Personnes – insertion

Pouvoir d’agir, Participation et Implication des Personnes – urgence

L’Equipe du SIAO 75

Séminaire SIAO 75 : Pouvoir d’agir, Participation et Implication des Personnes hébergées / accompagnées

Bonjour,

Vous trouverez ci-dessous le programme du séminaire du SIAO 75 qui aura lieu le :

13 novembre prochain, au Palais de la Femme (94 rue de Charonne 75011 Paris).

Cette année le séminaire a pour thème :

« Pouvoir d’agir, Participation et Implication des Personnes hébergées / accompagnées »

 Lien pour l’inscription : Inscriptions Séminaire 2018 du SIAO 75

2018-Programme Séminaire du SIAO 75

Les brèves du SIAO : Accueil sous condition

Accueil sous condition

C’est au moment de l’annonce d’un plan pauvreté qui, bien qu’ouvrant des perspectives intéressantes, reste très limité dans ses propositions en matière de logement et d’accompagnement pour les sans-domicile, que le SIAO Insertion 75, dans son travail quotidien de régulation, constate les premières conséquences  des coupes budgétaires subies par les CHRS dès cette année.

En effet, cet été, suite à des dialogues de gestion très difficiles donnant lieu à des restrictions budgétaires conséquentes,  deux CHRS ont refusé d’admettre dans leur établissement des personnes ne disposant pas de ressources et ne pouvant pas participer financièrement, dès leur admission, à leur hébergement ; un autre centre d’hébergement nous demande de lui adresser des candidatures de personnes avec ressources afin d’équilibrer le budget de la structure.

La coupe budgétaire concernant les CHRS à hauteur de 20 M€ annoncée pour 2018, a déjà, pour certains établissements, une conséquence immédiate avec une sélection accrue des personnes à l’entrée en CHRS en fonction de leur capacité financière, comme annoncée par la FAS.

Cette vieille litanie contre laquelle le SIAO Insertion 75 se bat depuis sa création, avec l’ensemble des associations qui composent son groupement, resurgit aujourd’hui. De nouveau, les personnes accueillies doivent s’adapter à l’offre, abusivement appelée en la circonstance d’insertion, avec ici un préalable financier.

Soyons clair sur cette déviance. Il n’y a pas un public de l’urgence d’un côté et un public de l’insertion de l’autre. Nous continuerons à orienter les personnes qui en ont le plus besoin vers les places d’hébergement disponibles.

L’avenir étant toujours incertain, il est aujourd’hui indispensable de tenir bon sur ses valeurs fondatrices.

« Pour un moratoire sur le plan d’économies des CHRS et l’engagement d’une concertation nationale sur l’évolution des missions d’hébergement » de la FAS :

http://www.federationsolidarite.org/champs-d-action/hebergement-logement/8906-pour-un-moratoire-sur-le-plan-d-%C3%A9conomies-des-chrs-et-l-engagement-d-une-concertation-nationale-sur-l-%C3%A9volution-des-missions-d-h%C3%A9bergement

Les Brèves du SIAO : mise en œuvre du plan de relance de l’intermédiation locative

Une instruction aux Préfets du 4 juin 2018 précise les conditions opérationnelles et financières de mise en œuvre du plan de relance de l’intermédiation locative, dans le cadre de la stratégie nationale du Logement d’abord.

D’ici 2022, près de 10 500 places supplémentaires viendront se rajouter au 16 700 places déjà existantes dans le parc Francilien à fin 2017.

Le dispositif Solibail est actuellement construit sur un modèle de sous-location, sans bail glissant. S’il est l’une des « formes les plus abouties de l’hébergement », il ne règle pas la question de l’accès au logement.

Les territoires sont invités à mobiliser les solutions d’intermédiation locative durables, tels le mandat de gestion ou la sous-location avec bail glissant. Ces deux formes d’intermédiation locative permettent aux  ménages d’avoir un statut de locataires et vont dans le sens du droit des personnes, ce qui nous  parait être véritablement vecteur d’insertion et à la hauteur d’une ambition Logement d’Abord.

De plus, le SIAO plaide depuis longtemps pour l’ouverture de Solibail aux isolés, jusque-là exclus du dispositif. Nous rejoignons l’analyse de la FAS concernant la faiblesse du coût moyen prévu et d’une comptabilisation par place.

Ce mode de calcul, strictement financier, met en difficulté les opérateurs associatifs et pénalise précisément les personnes isolées, alors qu’un grand nombre d’entre elles sont bloquées dans les centres d’hébergement, faute de logement…

Circulaire et analyse de la FAS

Les Brèves du SIAO

Bonjour,

L’accord collectif 75 est un dispositif dont l’utilité est reconnue pour faciliter le relogement de ménages accompagnés par les centres d’hébergement parisiens.

Toutefois, le SIAO75, avec la Fédération des Acteurs sociaux, la fondation Abbé Pierre et la FAPIL, a interpellé à plusieurs reprises l’Etat et la Mairie de Paris sur les limites de ce dispositif, trop sous-utilisé (1 000 relogements réalisés pour 2 000 prévus / an), et trop sélectif avec des critères liés aux ressources ne permettant pas l’accès aux ménages au RSA.

Suite à un débat collectif constructif entre associations, bailleurs et pouvoirs publics, le règlement intérieur de l’accord collectif change à partir d’aujourd’hui.

– L’objectif de 2000 relogements effectifs par an est réaffirmé

– Les ménages ayant de faibles ressources (entre le RSA et ½ SMIC) deviennent éligibles aux Accords collectifs, dès lors qu’ils sont hébergés depuis plus de 3 ans par une structure d’hébergement.

– D’autres ajustements ont été réalisés, vous en trouverez le détail dans les pièces jointes.

Fort de l’interpellation permanente des travailleurs sociaux au contact avec les personnes sans domicile fixe, le SIAO75 continuera à intervenir en faveur du droit au logement de tous.

Des échanges auront lieu prochainement dans le cadre de la Conférence Parisienne du logement, qui préparera d’autres réformes dans les mois à venir.

Nous serons vigilants et interviendrons pour continuer collectivement à lever les freins à l’accès au logement, encore trop nombreux.

Nous comptons sur votre mobilisation, vous pouvez compter sur la nôtre.

ACD Demande de logement 30 mai 2018

GUIDE ACD 30 mai 2018

ACD Fiche de synthèse 30 mai 2018

Fiche technique complémentaire au guide pratique de l’ACD 30 mai 2018

 

les Brèves du SIAO

En 2017, nous avons reçu plus de  15 000 demandes d’hébergement et de logement pour près de 24 000 personnes dont 6 000 enfants.

Le rapport entre les demandes et les admissions s’établit ainsi :

Hébergement : 7 918 demandes pour 1 228 admissions concernant 1 689 personnes

→soit 1 admission pour 6,5 demandes (1/6,5)

Résidences sociales : 2 598 demandes pour 444 admissions concernant 615 personnes,

→soit 1 admission pour 6 demandes (1/6)

Pension de famille : 593 demandes   pour  55 admissions concernant  62 personnes,

→soit 1 admission pour 11 demandes  (1/11)

Intermédiation locative –Solibail : 1 024 demandes pour 408 admissions concernant 1 314 personnes,

→soit 1 admission pour 2,5 demandes (1/2,5)

Logement social : 3 527 inscriptions dans SYPLO* pour 725 baux signés, concernant 1411 personnes.

En 2017, comme en 2016 le rapport entre demandes et admissions reste largement déficitaire.

La brutalité de ces chiffres masque la réalité de la vie de 24 000 femmes et hommes, enfants et adultes.

Ils doivent renforcer notre mobilisation collective et notre devoir de solidarité.

 *SYPLO : SYstème d’information Priorité LOgement. Base de données des demandeurs de logement prioritaires.

Rapport d’Activité et d’Observation SIAO Insertion 75 -2017

 

Les Brèves du SIAO

En ce début avril qui marque la fin de la trêve hivernale avec la reprise des expulsions locatives, nous tenons à  souligner que 1 943 ménages hébergés chez des tiers et 1 314 ménages en errance résidentielle, soit  4 519 personnes dans ces situations sociales dégradées ont sollicité le SIAO en 2017.

Parmi ces ménages nous comptons 900 ménages avec plus de 1 140€ de ressources, et près de 1 400 ménages avec plus de 810€ sollicitant un accès à un logement.

Le fait d’être hébergé chez des tiers, s’il donne un toit ne donne pas un chez-soi, et comme pour l’errance résidentielle, ce sont bien des personnes «sans domicile fixe » dont il s’agit, même si elles ne sont pas visibles dans l’espace public.

L’INSEE estime, qu’en 2013, 8,6 millions de personnes sont concernées par le surpeuplement et la Fondation Abbé Pierre a mis en évidence les dégâts sanitaires et sociaux pour l’ensemble des familles que provoquent ces situations.

A fin Mars, ce sont également 1 993 personnes qui sont encore hébergées dans le dispositif hivernal, qui reste un renfort saisonnier n’ayant pas vocation à perdurer.