Les Brèves du SIAO : mise en œuvre du plan de relance de l’intermédiation locative

Une instruction aux Préfets du 4 juin 2018 précise les conditions opérationnelles et financières de mise en œuvre du plan de relance de l’intermédiation locative, dans le cadre de la stratégie nationale du Logement d’abord.

D’ici 2022, près de 10 500 places supplémentaires viendront se rajouter au 16 700 places déjà existantes dans le parc Francilien à fin 2017.

Le dispositif Solibail est actuellement construit sur un modèle de sous-location, sans bail glissant. S’il est l’une des « formes les plus abouties de l’hébergement », il ne règle pas la question de l’accès au logement.

Les territoires sont invités à mobiliser les solutions d’intermédiation locative durables, tels le mandat de gestion ou la sous-location avec bail glissant. Ces deux formes d’intermédiation locative permettent aux  ménages d’avoir un statut de locataires et vont dans le sens du droit des personnes, ce qui nous  parait être véritablement vecteur d’insertion et à la hauteur d’une ambition Logement d’Abord.

De plus, le SIAO plaide depuis longtemps pour l’ouverture de Solibail aux isolés, jusque-là exclus du dispositif. Nous rejoignons l’analyse de la FAS concernant la faiblesse du coût moyen prévu et d’une comptabilisation par place.

Ce mode de calcul, strictement financier, met en difficulté les opérateurs associatifs et pénalise précisément les personnes isolées, alors qu’un grand nombre d’entre elles sont bloquées dans les centres d’hébergement, faute de logement…

Circulaire et analyse de la FAS

Les Brèves du SIAO

En ce début avril qui marque la fin de la trêve hivernale avec la reprise des expulsions locatives, nous tenons à  souligner que 1 943 ménages hébergés chez des tiers et 1 314 ménages en errance résidentielle, soit  4 519 personnes dans ces situations sociales dégradées ont sollicité le SIAO en 2017.

Parmi ces ménages nous comptons 900 ménages avec plus de 1 140€ de ressources, et près de 1 400 ménages avec plus de 810€ sollicitant un accès à un logement.

Le fait d’être hébergé chez des tiers, s’il donne un toit ne donne pas un chez-soi, et comme pour l’errance résidentielle, ce sont bien des personnes «sans domicile fixe » dont il s’agit, même si elles ne sont pas visibles dans l’espace public.

L’INSEE estime, qu’en 2013, 8,6 millions de personnes sont concernées par le surpeuplement et la Fondation Abbé Pierre a mis en évidence les dégâts sanitaires et sociaux pour l’ensemble des familles que provoquent ces situations.

A fin Mars, ce sont également 1 993 personnes qui sont encore hébergées dans le dispositif hivernal, qui reste un renfort saisonnier n’ayant pas vocation à perdurer.

Les Brèves du SIAO

Bonjour,

Le SIAO, en tant que service intégré, doit être en lien permanent avec les associations qui le composent et l’ensemble des acteurs du secteur.

Aussi, nous mettons en place la diffusion d’informations brèves et précises que nous comptons vous adresser régulièrement.

En accord avec la DRIHL 75, nous avons sollicité, dès le mois de janvier 2018, l’ensemble des structures d’hébergement parisiennes, qui ont largement souscrit à la démarche, afin de nous signaler particulièrement les ménages qu’il faudrait orienter rapidement vers du logement.

Au 15 mars :

  • 2 803 ménages hébergés sont inscrits dans SYPLO* pour 5 661 personnes;
  • 534 ménages hébergés, soit 1072 personnes, ont été particulièrement signalés à la DRIHL dans le cadre d’un plan fluidité ;
  • 122 ménages, soit 233 personnes, ont été relogés depuis le 1er janvier 2018.

Dans le même temps, plus de 1 600 ménages ont été pris en charge dans le cadre du plan hiver, hors plan grand froid.

Le SIAO Insertion 75 a adressé un courrier au Préfet de Région pour dépasser les cloisonnements départementaux et engager une véritable gestion, au niveau métropolitain ou régional, de l’accès au logement social et se donner, à Paris, la possibilité d’une réelle fluidité de la rue au logement pour les personnes.

 

*SYPLO : SYstème d’information Priorité LOgement. Base de données des demandeurs de logement prioritaires.

Guide de l’accès au logement à l’usage des travailleurs sociaux Edition 2017

 

Séminaire Fluidité du secteur parisien de l’accueil, hébergement, insertion de la DRIHL

Claude Knapik, Directeur Général de Batigère, et Patrick Rouyer, Directeur du SIAO Insertion 75, ont été les rapporteurs d’un groupe de travail intitulé « Comment mieux mobiliser les outils existants pour favoriser l’accès au logement des personnes qui y sont prêtes ? » lors de la journée organisée par la DRIHL.

Vous trouverez ci dessous les différents documents qui ont été présentés :

1-Seminaire fluidité logement

2-DIAGNOSTIC FLUIDITE GP2

3-PROPOSITIONS FLUIDITE GP2 CR2_pdf

 

Vous trouverez ci-dessous l’intégralité des présentations issues des groupes de travail :

Présentation GT 1- accompagnement social

Présentation GT 2 – logement

Présentation GT 3 – médicosocial et sanitaire

Présentation GT 4 – jeunes

Présentation GT 5 – personnes en situation administrative précaire

Accompagner l’accès au logement social parution de la 2e édition du Guide de l’accès au logement à l’usage des travailleurs sociaux

Permettre à ceux qui en ont besoin d’accéder à un logement social est une des missions prioritaires de l’État. Les personnes hébergées en structure d’hébergement ou en logement doivent pouvoir accéder à un logement pérenne. Ces personnes sont souvent accompagnées par des travailleurs sociaux qui les guident dans leurs démarches administratives. Afin de pouvoir aider correctement ces personnes en difficulté, ils doivent connaitre les différentes procédures et démarches. C’est pourquoi, le Service Intégré d’Accueil et d’Orientation (SIAO Insertion Paris) et la Direction Régionale et Interdépartementale de l’Hébergement et du Logement (DRIHL) Paris, avec la participation de la ville de Paris, ont conçu le Guide de l’accès au logement à l’usage des travailleurs sociaux.

Michel Cadot, préfet de la région d’Île-de-France, préfet de Paris a souligné l’important travail effectué pour recenser toutes ces informations « auxquelles les travailleurs sociaux doivent pouvoir avoir accès facilement pour venir en aide le plus rapidement possible aux personnes qu’ils accompagnent de l’hébergement au logement ».

Un guide pour aider les travailleurs sociaux

Ce guide, destiné aux travailleurs sociaux parisiens, leur permet un accès pratique, facile et rapide à de nombreuses informations comme les différents dispositifs d’accès au logement, les possibles aides ou également quelques rappels règlementaires en matière de logement.

Bien que ne remplaçant pas la compétence des travailleurs sociaux, accumulée par l’accompagnement des personnes et l’expérience en matière d’accès au logement, ce guide regroupe les informations de base permettant le soutien à l’accès au logement pérenne des personnes hébergées en structure d’hébergement ou en logement adapté.

 

Le logement social en Île-de-France et en chiffres

  • Au 1erjanvier 2015, l’Île-de-France comptait 1 220 950 logements sociaux, soit 25 % des résidences principales.
  • Fin 2015, la région enregistre 634 600 demandeurs de logement social.
  • 82 400 attributions de logements sociaux ont été réali­sées en 2015.
  • La moitié des locataires du parc locatif social perçoivent une aide au logement.

Guide de l’accès au logement à l’usage des travailleurs sociaux Edition 2017

Pour en savoir plus et consulter le guide : http://www.drihl.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr/guide-de-l-acces-au-logement-a-l-usage-des-a4013.html

Contact presse

Préfecture de Paris et d’Île-de-France
01 82 52 40 25 / pref-communication@paris.gouv.fr
http://www.prefectures-regions.gouv.fr/ile-de-france
@Prefet75_IDF

Assemblée Générale du GCSMS SIAO Insertion 75 : Rapport d’Activité et d’Observation 2016

Le GCSMS a tenu son Assemblée Générale hier, le 25 avril, en présence de nombreuses associations adhérentes.

Nous sommes heureux de compter parmi nous un nouvel adhérent l’association les Compagnons de la nuit.

L’équipe a présenté le Rapport d’Activité et d’Observation 2016 du SIAO Insertion 75.

En 2016 le SIAO Insertion 75 a reçu 18 419 demandes d’hébergement ou de logement d’insertion, concernant 27 955 personnes, dont 4 328 enfants, soit une augmentation des demandes de 21% par rapport à 2015.

Vous trouverez dans le document plus en détail l’ensemble de nos observation.

N’hésitez pas à utiliser ce document et à faire circuler les informations qu’il contient.

Nous remercions Martine Théaudière -Présidente de la Fnars Ile de France- pour la pertinence de son intervention et sa hauteur de vue concernant l’impacte des SIAO sur notre secteur.

 

 

Assemblée Générale du 12 mai 2016

Bonjour,

L’Assemblée Générale du GCSMS SIAO Insertion 75 s’est tenue le 12 mai.

Vous trouverez ci dessous la présentation de l’activité 2015 qui a été faite : Présentation Activité 2015 – synthèse RAO 2015

ainsi que le Rapport d’Activité et d’Observation 2015 : Rapport d’Activité et d’Observation SIAO – 2015

Nous avons recu Manuel Domergue, Directeur des études de la Fondation Abbé Pierre, afin d’évoquer avec nous le rapport du mal logement de la FAP, voici sa présentation : RML présentation AG 12 mai 2016

Bonne lecture

Communiqué de l’ANAS : Droit de réponse du SIAO 75

Dans un communiqué en date du 17 Mars 2016, suite à une défaillance détectée sur notre système d’information permettant  à une intention malveillante de forcer son accès, l’ANAS souhaite soulever la question de la sécurité des systèmes informatiques de plus en plus incontournables pour les travailleurs sociaux.

Qu’il n’y ait aucun doute à ce sujet, il est clair pour nous que les systèmes d’information doivent présenter la plus haute garantie de sécurité, tant pour la protection des personnes que pour nous prémunir collectivement de l’élaboration possible d’un « fichier des pauvres » stigmatisant, alors même qu’il s’agit de personnes qui  ont le plus besoin de notre solidarité. Telle est l’importance de l’enjeu qui pourrait mettre en péril notre pacte social, contraire à tous nos engagements de  groupement associatif. Il faut donc remercier l’ANAS de son alerte et faire preuve de la plus grande vigilance, le pire pouvant être devant nous.

Concernant le second point évoqué, c’est-à-dire celui de la vérification de l’identité du demandeur, la question nous parait des plus complexes et mérite, si ce n’est un débat, une réflexion approfondie.

Il est important de rappeler qu’une demande ne vaut pas acceptation et qu’en l’espèce, le SIAO présente une double sécurité. En effet, le centre d’hébergement doit prendre attache avec le travailleur social, et la rencontre avec les personnes concernées dans le cadre des procédures d’admission reste le moment clé de l’entrée dans l’établissement ou le logement.

Dans le système d’information national SI-SIAO que nous allons utiliser dans les prochains mois, c’est un administrateur du réseau, fonctionnaire d’Etat, qui donne les habilitations aux services sociaux et à leurs personnels pour faire une demande d’aide sociale à l’hébergement ou une demande de logement accompagné via le SIAO.

Cette procédure est assurément plus simple, mais au moment où nous discutons des référents de parcours, les choix de la personne accompagnée peuvent s’en trouver restreints. Pour aller au bout de cette réflexion, il convient aussi de s’interroger sur un formatage particulier de l’engagement associatif qui doit être questionné par l’ensemble des acteurs sociaux au-delà de la légitimité des corps professionnels constitués.

Patrick ROUYER

Directeur du SIAO 75